covid

Lutter contre le Covid-19 à Madagascar : confinement total le week-end

Il y a quelques mois encore, le gouvernement malgache ne jurait que par des remèdes locaux à base de plantes médicinales et du CVO contre le Covid-19. Mais face à la deuxième vague de la pandémie, et plus précisément au variant sud-africain, la doctrine à changer. Le gouvernement a été obligé de remettre en place l’état d’urgence sanitaire. Mais cette deuxième vague fait rage et les hôpitaux sont submergés. Découvrez la dernière info sur la lutte contre le Covid-19 à Madagascar.

L’évolution de la situation sanitaire

Selon les dernières info Covid-19 à Madagascar, la situation ne cesse d’empirer sur la Grande île, notamment dans trois régions. Il s’agit principalement de la région d’Analamanga dans laquelle se trouve la capitale Antananarivo, Boeny à l’ouest et Diana au nord. Au début d’avril 2021, le président de la République de Madagascar a annoncé l’interdiction d’entrer et de sortir des régions Analamanga, Atsinanana et Sava.

De même, l’île de Nosy Be reste fermée aux vols internationaux et les lignes de taxi-brousse des régions énoncées précédemment sont suspendues. Pour la sécurité de la population et pour lutter contre la propagation de la pandémie, les bars ainsi que les écoles ont été fermés et un couvre-feu était fixé de 21 h à 5 h du matin. Cependant, cela n’a pas empêché au nouveau variant de faire de plus en plus de victimes.

Confinement total le week-end

Avec l’apparition de ce variant sud-africain, Madagascar fait face à une hausse considérable de contamination, notamment dans la région Analamanga. D’après les statistiques, le pays fait état de plus de 31 000 cas et près de 540 décès au total. Pour limiter la propagation du virus, le chef de l’Etat a annoncé récemment de nouvelles mesures pour Madagascar pour les 15 prochains jours.

Ces restrictions sont en vigueur à partir du 19 avril 2021 jusqu’à nouvel ordre. Et sans surprise, le président a annoncé le confinement total pour la région d’Analamanga pour le week-end. Pour l’instant, la capitale reste l’épicentre de la pandémie de la Covid-19 avec près de 400 cas confirmés par jour. D’où cette décision de suspendre les activités pour les journées de samedi et dimanche.

Par contre, les activités sont autorisées dans les jours ouvrables, dans le respect strict des mesures sanitaires et des gestes barrières exigées. Ainsi, seuls les services essentiels comme les pharmacies et les épiceries restent opérationnels, toutes les autres activités sont suspendues. Pour ce qui est du transport, à l’exception des taxis-villes, aucun transport public n’est autorisé.

Les restrictions communes en vigueur

Mis à part les mesures spécifiques pour la région Analamanga, des restrictions communes ont été aussi annoncées. Les anciennes mesures de la précédente quinzaine restent applicables et s’appliquent au niveau des cinq régions les plus touchées par la pandémie. Il s’agit notamment de la région Analamanga, Atsinanana, Boeny, SAVA et Nosy Be. La région Sofia s’ajoute à cette liste compte tenu de l’explosion des cas enregistrés récemment.

Cette région sera donc aussi fermée à partir du mercredi 21 avril prochain. Le couvre-feu de 21h à 4h reste appliqué au niveau de ces six régions. Les bars, karaoké, espaces et boîtes de nuit ferment leurs portes. Mais les restaurants peuvent poursuivre leurs activités dans le respect des mesures sanitaires. Enfin, les activités scolaires, universitaires et religieuses sont suspendues sur toute l’étendue du territoire de Madagascar.