L’auto du futur : quelles perspectives ?

La voiture connectée, ses objets internet ont créé le buzz et révolutionné le monde de l’automobile lors du Mondial de l’automobile de 2014. Notre façon de conduire et le mode de fonctionnement des autos sont sur le point de changer radicalement, voiture thermique, électrique, avec ou sans carburant, qu’en est-il réellement ? Et à quand la voiture 100% autonome ?

Des performances accrues

 

L’objectif des constructeurs est de répondre aux besoins du consommateur et d’être en adéquation avec ses attentes. Leur mission et les promesses de la voiture du futur se définissent par : autonomie, puissance et design.

La voiture de demain, et précisément de 2019, sera hybride, avec une autonomie et des options énergétiques et aérodynamiques dépassant toute espérance. Non seulement, elle sera équipée d’une batterie rechargeable mais son coffre et son habitacle seront plus volumineux, avec une architecture optimisée.

La voiture connectée

Bon nombre d’applications ont vu le jour, afin d’interagir avec l’environnement, son Smartphone ou pour limiter la consommation de carburant. Grâce à l’utilisation et la combinaison de certaines technologies embarquées, on peut anticiper sur l’état de la route et du trafic. Ou bien, toujours en fonction du système aérodynamique, ce dernier nous indique les moments de freiner, de lever le pied ou de changer de vitesse. A-t-on besoin de trouver une place de parking ou la station-service la plus proche ?

En attendant la voiture automatisée, avec pilotage automatique, le plaisir de conduire est davantage décuplé.

L’implication des constructeurs et des géants de la connectivité

Avec la formation de partenariats, les mastodontes de l’automobile et des Smartphones bataillent d’ores et déjà dur. Ils veulent dès à présent imposer leur marque de fabrique dans l’habitacle de l’automobile. Concernant la part du web, Apple, Samsung et Google ainsi que PSA, Mercedes, BMW, Nissan pour le secteur auto sont déjà bien représentés sur le front. Mobileye chez BMW, la plate-forme Azure chez Renault-Nissan, CO2 Cruise Assistant, Car Easy Apps de PSA, MirrorLink, CarPlay d’Apple sont autant d’ exemples de services embarqués et d’applications permettant d’améliorer la connectivité.

A l’avenir ? Une plus grande panoplie de systèmes intuitifs entre le conducteur et son véhicule, avec à la clé, des commandes interactives ou même une reconnaissance gestuelle…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *