Adapter sa conduite sur neige

Le froid s’est déjà confortablement installé dans notre quotidien. Bientôt, la météo viendra nous envelopper de son manteau de neige et les routes seront verglacées et glissantes. Conduire deviendra alors une épreuve de sécurité mais, en préparant bien sa voiture, nous pourrons affronter toutes les éventuelles difficultés. Voici une série de conseils pour s’écarter des dangers de la route, à vous et aux autres automobilistes.

Les règles de la sécurité routière

Hiver rime effectivement avec sécurité routière. Connaître tous les éventuels dangers sur route permet de s’en parer. Gel, verglas, neige et brouillard peuvent nous surprendre et font pourtant partie du lot de la saison hivernale.

Particulièrement, il est temps de délaisser nos mauvaises habitudes et de prendre le réflexe d’entretenir et de prévenir en se posant les bonnes questions.

Conduisez-vous plutôt en milieu urbain ou à la campagne ? Faites-vous souvent de longs trajets ?  Connaissez-vous parfaitement la motricité de votre voiture, citadine, berline, 4×4, et sa tenue sur les routes en hiver? Savez-vous que généralement plus votre voiture est légère, plus elle risque de déraper.

En passant devant un garage ou une station-service, on vérifie : l’état de sa batterie, une huile moteur qui n’épaissit pas en hiver, le niveau d’eau des essuie-glaces et ses feux antibrouillard. Enfin, on pense à se prémunir des accessoires de sécurité, gilet fluo, triangle de pré-signalisation et éthylotest, roue de secours, etc.

Bien connaître ses équipements de sécurité

Redoubler de prudence peut ne pas suffire pour faire face à une route enneigée. Avec ou sans coup de frein, une voiture si elle manque de traction peut plus facilement glisser sur le côté. Diverses options existent, en demandant conseil à un garagiste, un revendeur ou à votre concessionnaire : les pneus d’hiver , les chaînes, les chaussettes et les clous.

Les pneus d’hiver améliorent les performances de notre voiture en augmentant sa stabilité et son adhérence à l’asphalte. Sur route sèche ou humide, nous maîtrisons mieux notre véhicule grâce aux petits plus qui font toute la différence :

  • Des stries plus espacées et plus marquées sur les pneus pour ne pas retenir les cristaux de neige et l’eau.
  • La thermogomme dont un pneu d’hiver est revêtu permet de ne pas durcir et de pallier aux variations de température. Les chances de glissements sont de beaucoup réduites si on pense à changer de pneus dès la barre des 7°.
  • Munir son pneu de chaussettes ou de chaînes, dépendra du niveau d’enneigement. A chaque fois, on n’oubliera pas de rincer, sécher et ranger dans la malle en vue de la prochaine utilisation.
  • La combinaison d’un pneu d’hiver avec des clous permet d’emprunter des routes de montagne, enneigées et sinueuses.

 Avant de fixer ses choix, on n’hésite pas à comparer la qualité des pneus, sur internet ou en magasin. On privilégie les marques et les études faites par les organismes de défense du consommateur.

(Visited 28 times, 1 visits today)
Partager l'article sur :