Kopa reste une légende du football français

Le monde du football en France est en deuil. Raymond Kopa s’est éteint à 85 ans. Il avait marqué le football français et européen.

Il y a Platini, Papin, Zidane. Et il y eut Kopa. Ce sont des grands du football français. A leur palmarès, des ballons d’or.
Kopa était une légende avec ses quatre ballons d’or acquis au cours d’une brillante carrière. 48 sélections en équipe de France et 18 buts marqués.
Décédé récemment des suites d’une maladie qui le rongeait depuis des années, Raymond Kopa eut les hommages de tous les grands de la planète football.

Une légende était née

On se souvient du parcours incroyable de ce joueur talentueux révélé par les sergents recruteurs du club mythique Real de Madrid et débauché du club rémois.
Cet attaquant racé avait été sacré et élu meilleur joueur lors de la coupe du monde en 1958 alors que les bookmakers donnaient l’incomparable brésilien Pélé, révélation du tournoi, ou encore Just Fontaine qui avait marqué son 13ème but, largement favoris.

Kopa inventa le football champagne

Enfant du Nord de la France, Raymond Kopaszewski, diminutif Kopa, était né d’une famille d’immigrés polonais d’après guerre, en octobre 1931.Il était passionné de football. Jeune, il commençait sa carrière d’attaquant avec Angers pour ensuite rejoindre Reims.
Kopa était un attaquant, un dribbleur de première soulevant l’enthousiasme des amateurs de la balle ronde lorsqu’il effectua des slaloms à l’entrée de la surface adverse. Le football devenait pétillant. L’expression football champagne fut née et reprise dans tous les stades.
Encadré par Albert Batteux, Kopa ajouta à son palmarès deux titres de champions de France, une finale de la coupe d’Europe des Clubs champions. L’artiste était toujours en quête d’une nouvelle partition.

Dans la galactique madrilène

Kopa ne pouvait pas laisser indifférents les grands clubs de l’époque. Les Madrilènes le voulaient. Real déboursa sans compter 52 millions de francs ( soit un million d’euro) qui à cette époque représentait une somme faramineuse.
Il évoluait dans la cour des grands aux côtés de Gento, Di Stephano, Puskas. Le résultat dépassait les espérances pour Real de Madrid. Deux titres de championne d’Espagne, trois coupes européennes consécutives, excusez du peu en 1957,1958 et 1959.
Raymond Kopa avait voulu terminer cependant sa brillante carrière chez lui, au club de Reims.
Il avait pris sa retraite en tant que professionnel à l’âge de 35 ans. Il s’était reconverti aux affaires liées au sport.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *