Des aires protégées qui fascineront plus d’un sur le territoire argentin

Les destinations d’Amérique latine accueillent toujours des millions de vacanciers presque chaque année. Parmi ces pays du continent du sud-américain qui séduisent les voyageurs du monde entier, il y a l’Argentine. Dans cette contrée, beaucoup d’adresses sont à découvrir lors d’un voyage en famille, une lune de miel ou encore des vacances en groupe. Les réserves naturelles, par exemple, font tourner l’industrie touristique du territoire. Le parc national Los Alerces constitue notamment un des sanctuaires de la biodiversité à visiter lors d’un séjour Argentine. Il est localisé dans la province de Chubut. Sa superficie est assez imposante, car le site s’étend sur environ 2 630 km². Il faut savoir que le nom du parc a été tiré de celui du cyprès de Patagonie. Ce dernier fait partie de la famille des Cupressaceae, un spécimen végétal en voie d’extinction. Par ailleurs, une balade en pleine nature permettra aux aventuriers d’observer des animaux comme le cerf du sud andin, la loutre du Chili, le condor des Andes, le pigeon du Chili…

Tierra del Fuego, un site remarquable qui vaut absolument une visite

Une fois que les bourlingueurs auront fini leurs aventures à Los Alerces, ils pourront continuer leur séjour en Argentine en découvrant un autre parc national tout aussi exceptionnel. Il s’agit de la réserve de Tierra del Fuego qui couvre une superficie de près de 630 km². La cité la plus proche située aux alentours des lieux est celle d’Ushuaia. Par ailleurs, l’aire protégée est visitée par toutes les catégories de touristes, il y a, entre autres, les curieux, les botanistes ou encore les adeptes de safari ornithologiques. Les amoureux de végétaux, par exemple, apprécient cet endroit pour la simple raison qu’il abrite plusieurs espèces floristiques telles que le Cyttaria hariotii, le Drosera uniflora, le Maytenus magellanica… En outre, les passionnés de l’observation des oiseaux, eux, aiment plutôt le site de Tierra del Fuego, car ils peuvent admirer des urubus à tête rouge, des canards à queue pointue, des bruants chingolo, des synallaxes rayadito, des buses aguia, des phrygiles de Patagonie, des benarches de Magellan, des ibis à face noire, etc.

Découverte de la réserve naturelle d’Esteros del Iberá

S’il y a un lieu que les voyageurs n’oublient pas de découvrir lors des séjours en Argentine, c’est la réserve naturelle d’Esteros del Iberá. Cette dernière est surtout composée d’étang et de marécages qui s’étend sur plusieurs kilomètres carrés (environ 12 000). Il s’agit ici d’une des plus importantes zones humides de la planète. Le site proprement dit se situe dans la province de Corrientes, soit au nord-est du territoire. En outre, toute une variété de plantes aquatiques y poussent, pour ne citer que le Cabomba australis, le Scirpus californicus ou encore l’Eichhornia crassipes. Pour trouver ces espèces végétales, rien ne vaut une petite promenade en bateau. Au cours de leur virée sur les eaux, les touristes pourront peut-être observer un anaconda jaune, un crotale cascabelle, un serpent de corail, un caïman yacare ou un caïman à museau large.

(Visited 19 times, 1 visits today)
Partager l'article sur :