L’alliance entre Microsoft et Renault-Nissan donne naissance à la voiture connectée

Dans le but de favoriser plus la conduite autonome, le géant de l’informatique Microsoft s’est allié à la coopération Renault-Nissan. Leur collaboration donnera naissance à une voiture connectée, la voiture de demain. D’ici 2020, les deux firmes combinées pensent mettre sur le marché une dizaine de modèles connectés, dans le domaine de la voiture 2.0.

Un accord de partenariat vient d’être signé entre ces deux grandes entités.

Les constructeurs seront en mesure de profiter de la plateforme Azure de chez Microsoft pour équiper leurs futurs véhicules de technologie. En effet, comme on le constate depuis ces dernières années, le secteur de l’automobile s’oriente de plus en plus vers la technologie. Pour s’assurer de la sécurité des données personnelles de leurs utilisateurs, le groupe franco-japonais n’a pas hésité à faire confiance à l’éditeur de logiciels. Selon les déclarations du porte-parole de Renault-Nissan « Microsoft nous offre une solution globale, à l’échelle mondiale, déclinable sur plusieurs systèmes d’exploitation, en plusieurs langues et avec une variété d’outils de programmation ».  Ce qui signifie que le transfert des données et leur stockage sur le Cloud sont donc plus sûr. Les constructeurs automobiles n’ont pas hésité à louer l’expérience dont dispose Microsoft en matière de sécurisation des données.

Tout comme pour les objets connectés dont on dispose chez soi de nos jours, la voiture connectée disposera de quelques options très intéressantes. On aura la possibilité de faire ses propres mises à jour, des réglages, différents types de paiement, de personnaliser les paramètres, de procéder à un diagnostic en temps réel sans avoir à laisser le véhicule au garage, le tracking… Renault-Nissan compte donc proposer à ses clients une annexe connectée au bureau. Aux fonctions habituelles de verrouillage s’ajouteront le contrôle et le pilotage à distance. Ce partenariat entre ces deux grandes firmes a vu le jour grâce aux propositions de d’Ogi Redzic qui travaille dans le département véhicules connectés de Renault-Nissan. Mais ce dernier n’est pas le seul constructeur qui se tourne vers les véhicules connectés. On peut citer entre autre les futurs minivans autonomes de chez Fiat-Chrysler qui seront dotés de la technologie de Google. Nokia quant à elle sera en collaboration avec trois grands noms de la construction automobile BMW, Daimler et Audi. Il faut noter que cet accord entre Microsoft et la firme franco-japonaise n’est pas exhaustif. Cela signifie que l’éditeur de logiciel pourra s’allier aussi à d’autres constructeurs automobiles.

(Visited 25 times, 1 visits today)
Partager l'article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *