Un cœur en pleine forme : quels sont les facteurs risques ?

L’apparition des maladies cardiovasculaires peut être favorisée par certains facteurs aggravants. Les connaître permet de se protéger et de prévenir les risques d’être touché. Ces quelques règles d’une bonne hygiène de vie veilleront à votre santé au quotidien.

La consommation de sel

L’abus de sel est dangereux pour la santé et on mangerait déjà trop salé, soit plus de 20% que la moyenne. Rien qu’en France, ce petit geste anodin aurait causé à ce jour plus de 25 000 décès. Non seulement, il a été prouvé qu’elle serait la cause de la plupart des troubles cardiovasculaires mais augmenterait aussi la pression artérielle. L’alimentation actuelle donnerait une place trop importante aux produits industriels à forte teneur en nitrate de sodium. De même, le pain, les fromages, les produits fumés et de salaison (les charcuteries) comportent une trop forte teneur en sel ajouté.

Eviter le stress

Semblable à une douleur aigüe, susceptible de déclencher un infarctus ou une angine de poitrine, le stress est tout aussi nocif que le tabac. Il se traduit par une augmentation des pulsations cardiaques, de la pression artérielle et de l’activité respiratoire. Ne pas savoir gérer son stress, en maîtrisant ses émotions, est nocif. Remettant en cause la santé du cœur, le stress nous pousse à certains actes, le tabagisme, l’alcool, une alimentation déséquilibrée…
Pour y remédier, faisons appel à de nombreuses sources de bien-être, aux exercices respiratoires et aux techniques de relaxation.

Le tabagisme

Comme c’est le cas en France avec 180 000 sujets recensés, arrêter de fumer réduirait de 50 % les risques de mourir d’un infarctus du myocarde. Souvent, les gens accros au tabac ont l’impression de se sentir mieux. L’habitude de fumer peut être remplacée par des exercices physiques adaptés. La cigarette est nuisible à la santé : elle endommage les artères, accélère le rythme cardiaque et favorise une pression artérielle élevée. Le retour veineux et la circulation se passent moins bien conduisant à long terme à une insuffisance veineuse et à l’apparition de caillots. De plus, le tabac favorise l’athérosclérose, le dépôt d’une plaque d’athérome. Faites attention à vos artères coronaires !

Le sport

Reprendre le sport est certainement bénéfique pour le cœur. Il permet de mieux se sentir dans sa tête et dans son corps. La santé cardiovasculaire de tout un chacun est à préserver, car décéder d’un infarctus ou d’un AVC n’est que chose trop fréquente. Les ennemis guettent et la sédentarité et le tabagisme ne font qu’aggraver : une pression artérielle élevée, le cholestérol et le diabète. Ces maladies peuvent se réguler ou être évitées par la pratique d’un sport régulier. Les instituts de santé ont constaté qu’une activité régulière d’une demi-heure par jour de sport ou de marche suffisait à faire tourner le métabolisme.

Le sommeil

Les troubles du sommeil ou ne pas assez dormir, tout comme un manque de sommeil, altèrent l’activité cardiaque.
Se réveiller fréquemment dans la nuit, gâche la qualité de votre sommeil et conduit à la fatigue, la nervosité et la dépression. L’insomnie contribue à la prise de poids, favorise le diabète et un taux anormalement élevé des triglycérides. Tout particulièrement, l’apnée vient troubler l’activité cardiovasculaire et la pression artérielle. La nuit, notre organisme suit un cycle avant de plonger dans un repos complet. Pour ne pas l’interrompre, les excitants sont à proscrire tout autant qu’il ne faut pas hésiter à compenser par une sieste entre midi et deux. Toutes ces recommandations ont été dispensées par la Fédération Française de Cardiologie (FFC). Cette institution a pour mission de lutter contre les accidents cardiovasculaires, en misant sur : la prévention, la recherche, la réadaptation des cardiaques et l’urgence cardiaque.

(Visited 26 times, 1 visits today)
Partager l'article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *