La voiture sans permis : une réelle opportunité pour les personnes à mobilité réduite

La voiture sans permis, si elle constitue une alternative intéressante pour les personnes  souhaitant circuler à une faible vitesse et ne disposant pas de permis de conduire, elle l’est aussi pour les personnes à mobilité réduite. De plus, elle constitue une bonne solution pour aider ces personnes à retrouver leur autonomie.  Les constructeurs des voiturettes ont compris ce besoin et ils ont développé des modèles adaptés. Un petit zoom sur les VSP pour les personnes à mobilité réduite dans cet article.

Les équipements indispensables aux personnes handicapées

Comme les voitures classiques, les voitures sans permis disposent de plusieurs équipements pour être adaptées aux personnes handicapées. L’idée est de faciliter le déplacement de ces personnes à mobilité réduite. De ce fait, plusieurs constructeurs automobiles se  sont intéressés à ce segment du marché. Dans ce contexte, le leader du marché des VSP Aixam, a mis ses compétences en commun avec d’autres spécialistes pour développer une télécommande de direction destinée aux personnes souffrant d’un handicap au niveau du bras gauche ou droite, un cercle accélérateur et un frein principal pour la main droite.

Quelle marque choisir pour une VSP adaptée aux personnes handicapées ?

Certaines personnes à mobilité réduite se déplacent en fauteuil roulant. Cette situation ne doit pas les empêcher de conduire une voiturette sans permis ou d’une location de voiture sans permis. En effet, la marque Kimsi a pu développer une voiturette électrique qui permet de conduire tout en étant assis sur son fauteuil roulant. En y insérant un siège passager classique, cette voiture peut être conduite par une personne valide.

Kenguru est une société hongroise qui a développé une voiture sans permis destinée aux personnes handicapées. Grâce à une simple pression, le véhicule est ouvert de l’arrière et une rampe permet d’accéder à l’habitacle. Cette voiturette comporte une seule place pour le conducteur.

Ce n’est pas fini ! Il y a encore la Lol-E Princeps ! Il s’agit d’une voiture sans permis électrique. Son fabricant assure une formation de 8 heures pour maîtriser bien les règles de sa conduite et l’utilisation des équipements destinés à faciliter la vie des personnes handicapées.

VSP : une alternative intéressante pour les personnes à mobilité réduite

Quand l’utilisation d‘une voiture classique devient difficile ou dangereuse, la voiture sans permis reste une alternative assez intéressante pour les personnes à mobilité réduite. Selon le type de déficience, certaines adaptations peuvent être faites sur des VSP pour devenir accessibles aux personnes handicapées. Ces aménagements peuvent consister en une boule ou un cercle au volant, une inversion de pédales, l’installation d‘un levier unique pour un double usage (accélérateur/frein).

Ainsi, une voiture sans permis bien aménagée permet aux personnes à mobilité réduite de retrouver leur autonomie de déplacements.

En guise de conclusion…

La voiture sans permis constitue une bonne alternative pour les personnes valides mais aussi les personnes à mobilité réduite. Certaines marques s’intéressent à ce segment et lui présente des modèles de VSP destinées à ces personnes. De plus, il est toujours possible d’aménager une voiture sans permis classique pour la rendre accessible aux personnes handicapées : une modification du volant, l’installation d’un levier unique à double usage, l’inversion de pédales…. Ainsi, ce genre de véhicules dont la conduite est moins dangereuse qu’un véhicule classique permet aux personnes à mobilité réduite de jouir de plus d’autonomie.

Ces personnes ont besoin de se déplacer à leur guise dans un véhicule bien aménagé et adapté à leurs besoins spécifiques. La voiture sans permis répond bien à ces soucis d’autonomie et de mobilité.

(Visited 6 times, 1 visits today)
Partager l'article sur :